MAGIE NOIRE

QU’EST-CE QUE LA MAGIE NOIRE ? Existant depuis la Préhistoire, la magie noire était un moyen employé par les sorciers pour affirmer leur pouvoir. Entièrement opposée à la magie blanche qui œuvre pour le bienfait de l’Homme, la magie noire est utilisée à des fins plus sombres. Effectivement, si vous voulez nuire quelqu’un en portant atteinte à sa personne, son travail, ses finances ou même sa réputation, un rituel de magie noire vous aiderez à réaliser ces noirs desseins. Pour ce faire, des rituels sont à exécuter sans oublier le recours à l’assistance d’êtres surnaturels et d’accessoires divers.

DE QUELLE MANIÈRE S’OPÈRE LA MAGIE NOIRE ?

Un rituel de magie noire s’effectue d’une façon assez inhabituelle ! Elle consiste en premier lieu à invoquer différents esprits démoniaques parmi les 7 esprits principaux suivants : Belzébuth (le prince des démons), Samaël (le démon des airs), Python (le démon des prophéties), Asmodée (le démon exterminateur), Bélial (le démon de la perfidie), Lucifer (le démon de la lumière astrale) et enfin Satan (l’opposé de Dieu). Comme la magie noire est considérée en tant que pratique occulte, elle est donc régie par des règles très strictes dont « la loi du triple retour » que l’on appelle aussi « la loi du triple choc » ou « la loi de l’équilibre ».

LA MAGIE NOIRE EST-ELLE DANGEREUSE ?

L’existence de la « loi du triple retour » confère à la pratique de la magie noire un danger permanent pour la personne qui l’exerce. Textuellement, cette loi signifie un retour des sorts jetés multipliés par 3 sur la personne pratiquant le rituel si elle ne maîtrise pas parfaitement cette science occulte. Il se peut même que la magie noire puisse se retourner fatalement contre elle en l’entraînant vers la mort. Pour s’adonner à un rituel de magie noire donc, il faut tenir compte de sa puissance et de sa capacité à détruire. Ce n’est pas une pratique à prendre à la légère et à pratiquer par des amateurs.